Le Forum sur Les Plastiscines !

Forum sur le Groupe les Plastiscines
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Acceder au siteAcceder au site  Galerie PhotosGalerie Photos  

Partagez | 
 

 MALKA FAMILY "Le retour du kif", Paris+Montreuil : chronique

Aller en bas 
AuteurMessage
GUIBERT FRANCOIS
Aime La Bicyclette
Aime La Bicyclette
avatar

Masculin Nombre de messages : 446
Localisation : Dactylo rock à Paris 18e
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: MALKA FAMILY "Le retour du kif", Paris+Montreuil : chronique   Sam 10 Mar - 20:26




Page spéciale inédite

« Concerts et album “LE RETOUR DU KIF” de MALKA FAMILY :

— le 12 janvier 2018 à La Cigale (Paris)

— le 13 janvier 2018 au Chinois (Montreuil) »


sur ce lien (à copier-coller) :
https://heartbreakhotelthehellboysnikolaacin.fr.gd/MALKA-FAMILY%2C-album--g-Le-retour-du-kif-g---k1-2017-k2--%2B-concerts-a-La-Cigale--k1-Paris-k2--et-au-Chinois--k1--g-Tous-a-la-Discomobile--ar--g--a-Montreuil-k2--en-janvier-2018--d--chronique-detaillee-.-.htm






•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••





Chronique de l’album “LE RETOUR DU KIF” de MALKA FAMILY

et des concerts le 12 janvier 2018 de 20h à 22h30 à La Cigale (Paris)

+ le 13 janvier 2018 de 23h25 à 1h10 au Chinois à Montreuil-sous-Bois (93) :

Les Malka, ce n’était pas du tout mieux avant. Jusqu’à ce “Retour”, ils n’avaient pas réalisé de disque digne de leur activité scénique (1).

Sur disque comme à La Cigale (12 janvier) et au Chinois à Montreuil (13 janvier), Malka sonne plus vivifiant qu’auparavant. On a l’impression que les membres de l’actuelle formation ont toutes et tous 20 ans, une très solide expérience technique en plus.

Surtout, il y a une musicalité imparable, irréprochable, endiablée, incroyable. Une tournerie P-funk’n’roll fascinante, excitante, pro. Pleine de cuivres, d’envolées maîtrisées de claviers intersidéraux. Des chœurs bien sentis, masculins et féminins, dans tous les recoins.

Depuis leur retour scénique en 2015, Woody Braun (saxophone alto) et Dany O’ (basse) sont les deux chanteurs principaux (avec Sev K et Gilda Peter). Ils ont beaucoup plus de souplesse vocale et groovy que Berko, chanteur lead des Malka 90s doté d’une voix plus rock alterno que funk (“Lady Pop”).

Avec “Le retour du kif”, les Malka publient ce qu’on peut considérer comme, oui, le meilleur album de P-funk’n’roll en français de l’histoire musicale de France.

En même temps, il n’y en a pas eu tant que ça, dans l’Hexagone, des disques funk à l’esprit rocky (2). Qui, musicalement, tournent à plein régime, avec un savoir-faire, une expérience et une exigence collectives de ce niveau.

Depuis les années 1990, les Malka se sont perfectionnés. À l’inverse des albums “Rlack Boots” et “Tous des ouf !”, il n’y a pas dans “Le retour du kif” le sentiment d’un amateurisme au niveau de la technique musicale.

On sent une profondeur, une envie d’aller au-delà de la pose hédoniste, surjouée et appuyée (contrairement au gag “C nous les funky”, sur l’album “Tous des ouf !”).

Ils peuvent se frotter aux musiciens américains d’Amérique toujours en vie (ou leurs descendants spirituels) ayant créé le funk. Le public peut constater cela en les voyant sur scène.

Ce sera d’ailleurs le cas le 3 juillet 2018 au Casino de Paris, lors du concert avec George Clinton Parliament Funkadelic, en quasi double tête d’affiche.

À acheter en priorité : le Compact Disc Laser, qui contient quatorze titres. Le 33 tours vinyle, lui, pour une question de confort d’écoute, n’a que dix titres. Il y manque notamment “Maman Madi” et “Portenawak”. L’une de ces deux chansons aurait pu être intégrée à la place de “Rêve orangé”.

Supervisée par le guitariste Joe Mannix, la production est aboutie, soignée, brillante.

“Donne-moi ça !” est la suite de “Taudi Groove”, avec un clin d’œil à l’intro vocale de “Tous des ouf !”. Ce titre mérite d’être un tube mondial. De cartonner autant que les morceaux de discothèque de Les Daft Punk.

“Donne-moi ça !” a toutes les qualités et le potentiel pour mettre la bonne ambiance partout sur la planète Terre. Sa rythmique irrésistible, les clapements de mains, la voix grave de Dany O’ (chœur, chant lead), les slaps de basse, les bienheureux cuivres libèrent les cerveaux et remuent les corps.

En plus d’être un titre “intelligent” de dance musique. Au sens : pas bêta, ni aseptisé, ni au kilomètre. Et un texte bien de chez nous, les Gaulois. Qui démontre que les mots « Donne-moi ça encore une fois », chantés, ont plus de force et de caractère que « Give it to me one more time ».

Pas qu’à travers son titre, “Poulet cuit” est très dans l’ambiance Rufus “Do the Funky Chicken” Thomas. Par son aspect rythmique haché, sa diction vocale. On pourrait faire un mash up “Poulet cuit”/”Do the…”, ça pulserait du tonnerre. La musique de “Poulet cuit” est comme une suite ondulante et chaloupée de “On veut d’la thune”.

Mal placé (en position n°2, sur CD comme sur vinyle), “Rêve orangé” est le titre faible du disque. Il sonne comme de la funk inoffensive (Imagination, Kool et le Gang, Terre Vent et Feu, George Benson, Al Jarreau, etc.). Et non comme du “le funk” (au sens rock et roll musique).

L’intro et le riff des cuivres font penser au générique de la série “La croisière s’amuse”. C’est la chanson la moins Malka Family, d’un classicisme total.

“Fun kiffeur”, de la même veine disco funk, lui, est nettement plus réussi. Car moins hésitant, avec un texte aux sonorités plus swinguantes. À noter dans les paroles : une référence à “Suzy funk” et une autre à “Malka on the Beach”.

Le refrain, facile à retenir, est percutant. Et l’ambiance générale (voix lead de Gilda, chœurs, basse Bootsy du Dany) est excellente. Joué par l’invité Alexandre Léauthaud, l’accordina amène une touche Little Stevie Wonder à l’harmonica.

Sur “Minnou (Minou)”, Woody, Gilda et Sev s’amusent avec les sonorités des mots : “attache”, “chatte”, “à moi”, “matou”, “M.A. tétéou”, “zou bisou bisou” (Gillian Hills !), “zou zou je m’en fous”, “mis au lit”, “miauler”, etc.

“Portenawak” est une sorte de mambo timba latino funk. C’est un hymne à l’hédonisme, à bien apprécier la chance d’être en vie et en bonne santé. En le comparant aux lourdingues “C nous les funky” et “C’est Malka” de 1992, on mesure la riche avancée artistique musicale des Malka.

“Judy” a un côté hip hop originel (Afrika Bambaataa, Grandmaster Flash & The Furious Five, même “Street Dance” de Les Break Machine). Dans son rythme, sa simplicité, le phrasé de Dany. Comme pour “Body & Soul (Chez Roger)”, c’est un rappel à leur jeunesse des années 1980 (le Globo, Radio Nova, etc.).

Les Malka délivrent une chaloupante et éclatante version de “Malka on the Beach”. Elle convainc bien mieux que l’original de 1991, psychorigide et mal enregistré.

Dans cette relecture 2017/2018, ils montrent tout ce qu’ils ont gagné en professionnalisme. Avec un plaisir très communicatif de jouer resté intact.

“Maman Madi” et “Bellevie” (surtout la version “Cosmic Rock” pour ce dernier titre, plus que la “Sundown”) sont deux fantastiques gros funk rock super carrés 1 2 3 4. Avec plein de claviers, d’effets sonores ou vocaux.

Ces deux textes sont très bien tournés. On y entend une belle fluidité dans l’enchaînement des mots.

Cigale ou Chinois, s’il faut choisir l’un des deux concerts, c’est celui de Montreuil en prem’s. Petite salle, comme dans ton salon. Ambiance addictive et positivement chaude, du début à la fin, de 23h25 à 1h10 du mat’. La musique qui assure, sans temps mort.

Interaction totale entre le groupe et nous, les spectateurs-danseurs-sautilleurs. Tout en sueur et en mouvement perpétuel durant une heure quarante-cinq.

François Guibert

(7 mars 2018)

(1) : à leur actif, “Rlack Boots” (1990), “Malka on the Beach” (1991), “Tous des ouf !” (1992) et “Fotoukonkass” (1997). Ce dernier bénéficie d’une prod’ pro, sophistiquée mais lisse. Sauf la version radio de la chanson titre et le rocky “On veut d’la thune”.

(2) : à l’époque de Malka prem’s version, le groupe parisien Human Spirit possédait cette musicalité funk’n’roll (mégatendance reggae top en plus). De 1993 à 1998, sur scène comme sur disque. En témoignent leurs albums CDs “No Pasaran” (1993), “L’esprit humain” (1994) et la bonne moitié réussie de “Partisan” (1997).





Concert de GEORGE CLINTON PARLIAMENT FUNKADELIC meets LES MALKA FAMILY
le mardi 3 juillet 2018 au Casino de Paris.
Places debout en bas à 46 €.






— Set list du concert “TOUS À LA DISCOMOBILE !” de MALKA FAMILY
le samedi 13 janvier 2018 de 23h25 à 1h10 du mat' au Chinois
(Montreuil-sous-les-Bois) :

• “Taudi groove”
• “Tape-les comme ça”
• “Fricassée de funk” + “Ciscomulkr”
• “Fun kiffeur”
• “On veut d'la thune”
• “Poulet cuit”
• “Nouveau monde”
• “Tous des ouf !”
• “Malka on the Beach”
• “Donne-moi ça !”
• “Minnou (Minou)”
Rappel :
• “L.A. Party”





— Set list du concert “LE RETOUR DU KIF” de MALKA FAMILY
le vendredi 12 janvier 2018 de 20h10 à 22h30 à La Cigale (Paris) :

• “Body and Soul” (intro instrumental)  
• “Fricassée de funk” + “Ciscomulkr”
• “Tape-les comme ça”
• “Roller”  
• “Suzie Funk”
• “Fun kiffeur”
• “Judy”
• “Nouveau monde”
• “On veut d'la thune”
• “Tous des ouf !”
• “Malka on the Beach”
• “Donne-moi ça !”
• “Minnou (Minou)”
• “Bellevie (Cosmic Rock)”
Rappel :
• “L.A. Party”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachanteusemariefrance.fr.gd/
 
MALKA FAMILY "Le retour du kif", Paris+Montreuil : chronique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spirit : The Family That Plays Together (1968)
» Johnny est de retour à Paris depuis 16h39
» jam session blues tous les jeudis à Montreuil (93)
» Retour de chez RF Charles
» TOTO, le retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum sur Les Plastiscines ! :: Divers :: Musique-
Sauter vers: